Anesthésie neuraxiale: réseau curviligne

Une sonde curviligne avec des fréquences d’émission comprises entre 2 et 5 MHz est recommandée pour l’anesthésie neuraxiale. Les fréquences plus basses fournissent une profondeur de champ suffisante pour les patients à IMC élevé tout en conservant une résolution adéquate pour détecter les caractéristiques tissulaires relativement larges et grossières d’intérêt, telles que les ligaments et les os de la colonne vertébrale.